banniere du site www.avant-train-latil.com

CONSEIL DE CONDUITE DE LA CAMIONNETTE LATIL type B2.


DISPOSITIONS A PRENDRE AVANT LE DEPART :

Vérifier si le réservoir d"essence en contient suffisamment pour le trajet à effectuer, puis ouvrir le robinet d'essence.
Faire le remplissage du réservoir, se servir d'un entonnoir muni d'une toile métallique très fine ou mieux d'une peau de chamois.
Faire le plein d'eau du radiateur. S'assurer que le levier de changement de vitesse est au point mort et le levier de frein serré.
Par temps froid, appeler l'essence au carburateur ou en introduire quelques gouttes dans chaque cylindre par les robinets de décompression.
Mettre la manette d'avance à moitié de sa course.
Prendre la manivelle de mise en marche de la main droite, l'enfoncer pour la mettre en prise avec le vilebrequin et tourner vivement.
Pour permettre d'avoir un ralenti suffisant à froid, sans consommer trop d'essence à chaud, un dispositif est prévu pour maintenir le carburateur entr'ouvert lors de la mise en route.
Ce dispositif est constitué par une aiguille qui pend à l'extrémité du levier de commande des gaz, sur la rosace de direction.
On place l'aiguille dans la position horizontale et son extrémité bute contre le tablier ; au premier coup de pédale d'accélérateur, l'aiguille retombe dans sa position de repos.
Pour les moteurs munis de démarrage électrique, il est bon, lorsque le moteur est un peu dur, soit parce qu'il est neuf, soit parce que l'huile est figée par temps froid, de faire un tour ou deux au moteur, à la main ; ceci pour protéger la batterie.


DEMARRAGE :

Le conducteur saisit le volant de la main droite, débraye avec le pied gauche, puis desserre le levier de frein à main ; enfin, saisissant le levier de changement de vitesse, il le pousse en avant et à droite sans brusquerie jusqu'à ce qu'il sente le premier cran d'arrêt ; les engrenages de première vitesse sont alors en prise. En poussant le levier tout à fait en avant, au-delà du premier cran d'arrêt, on met en prise les engrenages de marche arrière.

Une fois le levier en position de première vitesse, le conducteur laisse remonter la pédale d'embrayage doucement, et en même temps appuie du pied droit sur la pédale d'accélérateur. L'embrayage étant très doux, il y a toujours intérêt à laisser la voiture prendre sa vitesse progressivement en faisant légèrement patiner l'embrayage. Lorsque la voiture a atteint sa vitesse, abandonner complètement la pédale d'embrayage.

Pour passer de première en deuxième vitesse, débrayer et en même temps lâcher l'accélérateur, ramener le levier au point mort, marquer un léger temps d'arrêt, puis amener le levier à la position de deuxième vitesse en arrière et à droite, embrayer et accélérer.

Pour passer de deuxième en troisième vitesse, débrayer et lâcher l'accélérateur, ramener le levier au point mort, marquer un temps d'arrêt, puis pousser le levier de changement de vitesse à gauche et en AV, embrayer, accélérer.

Pour passer en quatrième vitesse ou prise directe, débrayer et lâcher la pédale d'accélérateur, ramener le levier au point mort, puis en position de quatrième en arrière et à gauche.

L'opération consistant à redescendre d'une vitesse supérieure à une vitesse inférieure est un peu plus délicate à bien réussir. Opérer de la façon suivante : débrayer et lâcher l'accélérateur, ramener le levier au point mort, rembrayer, donner un coup d'accélérateur, débrayer à nouveau, et enfin mettre le levier à la position de la vitesse immédiatement inférieure. Les trois opérations : rembrayer, donner un coup d'accélérateur, débrayer à nouveau, ne sont pas absolument indispensables. Mais quand on les fait bien et rapidement, les changements de vitesse se font absolument sans bruit

Pour passer d'une vitesse quelconque AV à la marche AR, freiner jusqu'à l'arrêt complet de la voiture, débrayer, ramener le levier au point mort, puis le pousser en avant et à droite tout à fait à fond.


FREINAGE :

Le frein à main doit être considéré comme frein de ralentissement et le frein à pied comme frein d'arrêt : toutefois, dans les longues descentes, il est recommandé de se servir alternativement des deux freins pour éviter des élévations de températures exagérées.
Lorsqu'on est sur terrain gras ou glissant, il est recommandé de ne jamais débrayer pour freiner, sauf au moment où l'on veut arrêter la voiture, celà pour éviter les dérapages.


ARRET :

Avant de descendre de son siège, le conducteur doit toujours s'assurer que le levier de vitesse est au point mort et le levier de frein serré. Si la voiture doit rester immobile un certain temps, il est bon de fermer le robinet d'essence.


PNEUMATIQUE crevé ou éclaté :

Il est de toute nécessité de s'arrêter aussitôt et de changer la roue.
Chaque fois que l'on a à changer une roue pour cause de crevaison ou autre, il est prudent de resserrer à nouveau les écrous de fixation après quelques kilomètres.




Cliquez ici pour remonter en haut de la page !

© www.avant-train-latil.com 2005 - 2017 © Copyright


Suivez-nous sur Facebook