banniere du site www.avant-train-latil.com

CAMIONS, TRACTEURS ET AUTOBUS LATIL, marchant au charbon de bois et à l'anthracite.


Camion à charbon LATIL type M3G A1B3 fonctionnant avec un moteur à charbon, avec siège avancé et benne latérale.

EXEMPLE D'EXPLOITATION AVEC UN CAMION LATIL A CHARBON.

Un de nos clients, marchand de charbon, utilise depuis plusieurs mois un camion à charbon LATIL, et il nous donne les résultats suivants :

"J'avais autrefois un camion à essence, avec lequel je transportais, en moyenne, par jour, 4 tonnes sur 200 kilomètres.
        
"J'ai maintenant un LATIL à charbon qui fait le même travail, c'est à dire 5.000 kilomètres par mois. Ma vitesse moyenne est supérieure à celle du camion à essence.

"L'ancien camion à essence consommait 28 litres qui coûtent actuellement 2 fr. 30 le litre, et aux 100 kilomètres me coûtait : 5.000 x 28 / 100 x 2 fr. 30 = 3.220 francs d'essence par mois.

"Mon camion LATIL à charbon me coûte, par jour : 1 litre d'essence pour le démarrage, et 80 kilogrammes de charbon à 0 fr. 45 le kilogramme, c'est à dire, par jour : 38 fr. 30 et par mois : 957 fr. 50 de combustible.

"L'économie de combustible est donc de : 3.220 francs - 957 fr. 50 = 2.262 fr. 50 par mois.

"Au lieu de payer la taxe au poids et à l'encombrement au percepteur, comme avec le camion à essence, je donne cette somme à mon chauffeur pour qu'il soigne bien le camion et le gazogène (1.400 francs par an)

"J'économise donc, par an, plus de 27.000 francs sur le combustible et, en plus, la taxe sur les transports privés qui, pour moi, se monterait à 3.000 francs par an. Comme je connais les propriétaires de camions à charbon de ma région, je leur vends de la braisette et de l'anthracite et, là encore, je réalise un petit bénéfice."


Camion plateau charbonnier LATIL, avec moteur à charbon.

LEGISLATION DES CAMIONS A CHARBON.

L'Etat, pendant quelques années, donnait une somme assez importante aux propriétaires de camions à gazogène qui maintenaient en service leurs véhicules.

Cette prime a été supprimée et remplacée le 26 décembre 1934, par un avantage analogue :

Les camions fonctionnant à l'aide de moteurs à combustion interne, alimentés par gazogènes, sont exonérés de la taxe au poids et à l'encombrement. Le décret du 30 mai 1936 leur permet de charger une tonne de plus que les camions ordinaires.

Les papiers des Mines fournis avec les camions LATIL, et la carte grise suffisent à justifier auprès du Service des Contributions, le non-paiement de la taxe.


Halage au treuil de chariots de betteraves en terrain lourd par un tracteur à charbon LATIL.

AU SERVICE DE LA TERRE DE FRANCE, LE TRACTEUR LATIL.

La pénurie d'animaux de trait, la rareté des carburants liquides ont amené les agriculteurs à intensifier l'emploi des tracteurs et à utiliser le gaz pauvre pour les actionner. La Société LATIL avait été un précurseur dans cette voie puisque, plusieurs années avant la guerre, elle équipait ses camions et tracteurs avec des moteurs spécialement étudiés et conçus pour fonctionner au gaz pauvre et ayant, dans ce but, une cylindrée beaucoup plus grande que celle des moteurs à essence ou à huile lourde qu'elle construisait, par ailleurs, pour les mêmes véhicules.

Le tracteur LATIL, à quatre roues motrices et directrices, à usage agricole, forestier, colonial et routier, comptait déjà avant 1939 un grand nombre d'exemplaires à gaz pauvre en service tant en France qu'aux colonies et à l'étranger. Ce tracteur, d'une conception très spéciale, se différencie des tracteurs agricoles classiques à roues et à chenilles en ce sens qu'il remplace, d'une part, les animaux de trait dans toutes leurs utilisations et, d'autre part, le tracteur agricole proprement dit et le camion routier:

La première application de ce tracteur à l'agriculture remonte à 1925 et, déjà à cette époque, il bénéficiait d'une expérience de plus de quinze années dans la construction des tracteurs à quatre roues motrices crées par Latil en 1912.

Le principe de l'appareil est le suivant : les quatre roues sont motrices afin de réaliser, en toutes circonstances et en tous terrains, l'adhérence maximum possible en fonction du poids de l'appareil ; les quatre roues sont garnies de pneumatiques spéciaux de grosse section, à très basse pression, et pourvus de "sculptures" importantes propres à réaliser l'"accrochage" sur les sols plus ou moins inconsistants ; la pression au sol est de l'ordre de 0 kg. 600 au centimètre carré ; la transmission comporte trois vitesses dites "de champs" et trois vitesses échelonnées de 2 à 50 kilomètres à l'heure.

Pour être apte aux grandes vitesses sur route et sur piste, le tracteur comporte une suspension complète par longs ressorts et amortisseurs. Des freins puissants agissant sur les quatre roues, une commande des freins de la remorque par le conducteur du tracteur assurent la sécurité aux grandes allures sur route et en descente. Les quatre roues sont directrices pour obtenir un rayon de virage réduit ; tout le mécanisme est surélevé au-dessus du sol de façon à réaliser une très grande maniabilité et une aptitude au franchissement des obstacles : talus, fossés, etc.

Des accessoires spéciaux peuvent être montés sur le tracteur suivant les utilisations prévues : poulie pour actionner batteuses et autres machines fixes, commande de moissonneuse-lieuse, cabestan ou treuil pour la manoeuvre de force et travaux forestiers, etc.

Le moteur spécial à gaz pauvre est alimenté par un gazogène polycombustibles, utilisant anthracite, charbon de bois, semi-coke, ou par un gazogène à bois.

Le tracteur, pouvant toujours trouver sur place le combustible dont il a besoin, convient ainsi particulièrement bien à la mise en valeur des "pays neufs" où son rôle est considérable.

Les aptitudes très étendues du tracteur Latil peuvent se résumer comme suit :
- Traction des charrues, machines aratoires et de récolte, de tous genres, en tous terrains, même sur fortes rampes ;
- Transport des récoltes et engrais sur l'étendue de l'exploitation et sur route, avec passage instantanné de la route au champ, et inversement, en particulier pour le transport des betteraves des champs à la sucrerie ;
- Commande de machines fixes ;
- Débardage en forêt et transport sur route des bois en grumes et bois débités, par chargement de 10 à 15 tonnes ;
- Exploitation des carrières, travaux publics :
- Toutes manoeuvres de force et de levage par l'emploi de son treuil.

On pourrait citer d'autres usages auxquels ce tracteur universel se prête dans l'industrie des transports, chemin de fer, ponts et chaussées mais nous nous sommes bornés ici à énumérer ceux qui intéressent les problèmes de la terre de France et son empire.

(Article paru dans L'ILLUSTRATION du 26 juillet 1941)


Débardage de grumes lourdes en forêt et transport sur route, par un tracteur à charbon LATIL.   Labour de la pelouse de Bagatelle pour la création de jardins ouvriers (jardins du Maréchal) par un tracteur à charbon LATIL.


Cliquez ici pour remonter en haut de la page !

© www.avant-train-latil.com 2005 - 2017 © Copyright


Suivez-nous sur Facebook